Mas’ud, le Fortuné

PM11Nouvelle parue dans le fanzine « Piments & Muscade » n°11, mars 2011

Rééditée dans le recueil « Sans Donjon ni Dragon », mars 2016

Alors qu’il vit ses derniers instants, l’esclave africain du sultan Schahriar revient sur son passé. Il a vécu dans un palais, il a été l’amant d’une reine… Mais qu’en est-il de cette promesse d’immortalité, qui lui a été faite par un mystérieux vieillard tandis qu’il foulait pour la première fois la terre d’Orient ?

L’idée de cette nouvelle m’est venue alors que je lisais un essai historique très intéressant sur un sujet rarement abordé : L’esclavage dans le monde arabe, de Murray Gordon, alterné avec quelques contes des « Mille et une Nuits » dans son édition en quatre volumes, traduits par René Khawam. J’ai eu envie de raconter l’histoire d’un « Zanj », l’un de ces esclaves capturés par les marchands arabes en Afrique orientale puis revendus sur les marchés de Bagdad ou du Caire, au Moyen-Âge. Dans les « Mille et une Nuits » il est souvent question de ces esclaves d’origine africaine, symbolisant une certaine forme de puissance virile et objets de fantasmes érotiques… L’appel à textes du fanzine « Piments & Muscade » consacré aux légendes est donc tombé à point nommé pour donner une chance à cette nouvelle qui, par son sujet, fut loin d’être la plus facile qu’il m’ait été donné d’écrire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s