Le sourire triste de la Zeemeermin

OtherlandsNouvelle publiée dans l’anthologie « Les belles histoires » aux éditions Otherlands, novembre 2015

Au dix-septième siècle à Amsterdam, le retour des navires marchands chargés d’épices d’Extrême-Orient est toujours un événement… D’autant plus lorsque l’un de ces retourschepen rentre au port avec à son bord une prise exceptionnelle : une femme au corps recouvert d’écailles et aux cheveux d’algues, merveille miraculeusement jaillie des eaux… Apportera-t-elle le bonheur ou le malheur au riche armateur qui en a fait l’acquisition ?

J’ai écrit cette nouvelle début 2011. Je lisais alors beaucoup de récits d’aventures maritimes, notamment le méconnu mais excellent « Flamand des vagues » de Jan Van Dorp, qui a sans doute contribué à me faire opter pour un cadre néerlandais. Je ne sais plus pourquoi j’ai eu envie d’écrire une histoire de sirène à ce moment précis, mais cela était finalement assez logique : le bestiaire aquatique me fascine tout particulièrement, même si je ne l’exploite pas assez souvent dans mes écrits — un autre exemple étant ma nouvelle « Il faut détruire Ujj ».

« Le sourire triste de la Zeemeermin » a d’abord été proposé à Otherlands pour une anthologie consacrée aux créatures fantastiques. Le texte a plu, mais a été orienté vers une autre publication, constituée de « belles histoires » parmi lesquelles cette nouvelle à l’ambiance mélancolique a effectivement tout à fait sa place.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s