Au fil de l’eau, imaJn’ère

L’année dernière, l’association angevine imaJn’ère faisait paraître « Antiqu’idées », comprenant ma nouvelle uchronique « Le rêve du pont Milvius ». L’anthologie avait reçu de très bonnes critiques, à mon sens tout à fait méritées au vu de la qualité générale de l’ouvrage. Je suis donc ravi d’être à nouveau au sommaire de l’anthologie de cette année : « Au fil de l’eau » qui, comme son titre le suggère, explore le thème de l’élément aquatique.

Il est d’ores et déjà possible de précommander l’anthologie sur le site de l’association au tarif préférentiel de 15 euros. Elle sera disponible à partir du 8 avril, à l’occasion du festival de l’imaginaire et du polar d’Angers. Je ne serai pas présent à ce salon, mais il y aura de toute évidence du beau monde, dont certains auteurs ayant participé à l’anthologie. En voici le sommaire complet :

  • « Les terres de feu », Arnaud Cuidet
  • « Une bouteille à la mère », Danielle Thiéry
  • « Pic-de-fond », Ophélie Bruneau
  • « Manque de bol », Bruno Pochesci
  • « L’étang des grenouilles », Julius Nicoladec
  • « L’arbre aux têtes », Hervé Jubert
  • « Aqua memoria », Myrtille Bastard
  • « Fluide et féminine », Patrice Verry
  • « Lions et espadons », Lionel Davoust
  • « L’enfant sauvé des eaux avait le shpouk », Francis Carpentier
  • « Prumt aquapark TM terror », Sarah & Romain Mallet
  • « L’eau-delà », Robert Darvel
  • « Marmara », Marc Legrand
  • « Larmes d’étoiles », Jérôme Verschueren
  • « Boulevard des quarantièmes rugissants », Brice Tarvel
  • « Des eaux et des bras », Eric Lainé
  • « Mare incognita », Fred Audams
  • « Coule, rivière Soukhman », Olivier Boile

Hasard du calendrier des publications, ma nouvelle « Coule rivière Soukhman » constitue un parfait avant-goût de « Nadejda » qui paraîtra deux mois plus tard, puisqu’elle est, comme mon roman, inspirée des bylines, les poèmes épiques du moyen-âge russe.

200838

3 réflexions sur “Au fil de l’eau, imaJn’ère

    1. J’espère que cette année encore tu auras l’occasion de lire et chroniquer l’anthologie !
      Et tu as raison d’évoquer la couverture. Elle est l’œuvre de Mathieu Seddas, un illustrateur que je ne connaissais pas du tout, mais je suis allé faire un tour sur son site et il y a effectivement de très belles choses.

      Aimé par 1 personne

      1. Cette année, ça va être difficile. Il y a une grosse concentration en nouveautés, des cycles sur lesquels je veux absolument avancer, des services-presse, des engagements à tenir (challenges, etc). Donc à moins que Denis Piel ne me le demande expressément (par amitié pour son épouse et lui, je prendrai le temps nécessaire pour le faire), je vais être obligé de passer mon tour en 2017.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s