Les parutions de l’été

Conséquence d’un printemps où les éditeurs ont gelé leurs programmes pour les raisons que l’on sait, trois anthologies comptant l’un de mes textes au sommaire sont parues coup sur coup en ce début d’été.

Il y a d’abord « Dimension Sports & Loisirs », anthologie publiée par Rivière Blanche et dirigée par Sylvain Lamur, avec lequel j’avais déjà eu le plaisir de travailler dans le cadre de « Tisseurs de mondes » chez Arkuiris. Ce sera donc l’occasion de découvrir « Stade terminal », l’une de mes nouvelles les plus anciennes puisque ses premières versions datent d’il y a seize ans, et qui était restée inédite jusqu’à aujourd’hui. Dans la courte présentation qui précède le texte, il est dit qu’il s’agit d’un « fameux épisode du Nouveau Testament qui prend l’allure d’une finale de Ligue des Champions »… J’écrivais vraiment des trucs bizarres quand j’étais jeune !

On a ensuite l’anthologie « Realités Volume IV » chez Realities Inc., avec la nouvelle « Aubergiste, viens nous servir à boire », dont j’avais annoncé la parution en numérique au mois d’avril et qui, pour les inconditionnels du livre papier, est à présent disponible en version physique.

Enfin, je ne suis pas certain que l’ouvrage soit disponible pour le grand public au moment où j’écris ceci, mais comme je viens de recevoir mes exemplaires d’auteur de « L’heure des ombres », la sortie officielle doit être imminente. Cette anthologie dirigée par les étudiants en Édition de la Sorbonne aurait dû paraître au mois de mars, lors du Salon du Livre de Paris qui n’a pas eu lieu… Mais il semble qu’une large diffusion en librairie soit prévue pour compenser ce faux départ. En tout cas, pour l’avoir rapidement feuilleté, c’est un très bel ouvrage, agrémenté de nombreuses illustrations, avec un papier de qualité… Pour ce qui est de ma propre contribution,  il s’agit d’une courte nouvelle intitulée « Garde ton fil, prince » et qui, sans trop en révéler, donne un nouvel éclairage au mythe de Thésée et du Labyrinthe.

PubliJuillet

Un petit mot pour finir, au sujet de « Mort et vie du sergent Trazom » : initialement prévue pour juin / juillet (et c’est d’ailleurs ainsi que le roman apparaît sur les différents sites marchands : « Paru le 3 juillet 2020 » !), la publication a d’abord été reportée à l’automne, et on s’oriente désormais plutôt vers le début de l’année prochaine… L’idée étant de sortir le roman dans de bonnes conditions, c’est-à-dire à une période où les libraires ne seront pas trop submergés par les nouveautés, comme c’est le cas actuellement et comme ça le sera cet automne avec la rentrée littéraire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s