Un an et des poussières plus tard…

Dernier article : 19 février… année : 2021. Bon. Cela fait donc près de seize mois que rien n’a été publié en ces lieux. Si l’on en croit les statistiques de WordPress, je n’ai pas non plus eu des hordes de fans impatients venus quotidiennement vérifier s’il y avait enfin du nouveau, et c’est sans doute mieux ainsi. Car le fait est que depuis février 2021, lorsque j’annonçais la parution de mon roman « Mort et vie du sergent Trazom », il ne s’est presque rien passé pour moi, d’un point de vue littéraire s’entend. Pour être tout à fait clair : durant ces seize derniers mois, je n’ai rien publié, pas envoyé un seul texte au moindre éditeur, et quasiment rien écrit hormis une nouvelle et trois chapitres pour trois romans différents. Heureusement, comme il y a des éditeurs qui bossent même quand leurs auteurs sont en panne sèche, Nestiveqnen a fait paraître en fin d’année dernière les versions numériques de « Medieval Superheroes » et « Mort et vie du sergent Trazom », disponibles au format ePub notamment sur les sites de la Fnac et de l’éditeur. Cela me fait au moins un semblant d’actualités.

Vu que je suis ici pour parler de mes écrits et non de ma vie dont tout le monde se fiche bien, on passera pudiquement sur les événements personnels à l’origine de cette traversée du désert… Mais que l’on se rassure, en dépit des efforts acharnés de certaines belles âmes, je suis toujours vivant et toujours debout ; en revanche, ayant été contraint de réorganiser mon quotidien de A à Z, je n’y ai pas encore vraiment trouvé de place pour l’écriture. J’ai même envisagé de faire de grandes annonces, comme quoi j’arrêtais pour de bon, qu’après des années à trouver refuge dans mon imaginaire il était plus que temps de se confronter au monde extérieur, aussi sinistre soit-il… puis je me suis rendu compte que j’avais déjà officiellement notifié ma retraite en 2006 sur mon premier blog d’auteur (que les archéologues du Net parviendront peut-être un jour à exhumer !), avec le succès que l’on imagine. Bref, l’avenir nous dira comment tout cela va tourner, mais il n’est pas exclu, pour paraphraser le philosophe Roger Murtaugh, que je sois désormais trop vieux pour ces conneries.

Quoi qu’il en soit, il est peu probable que de nouvelles parutions soient révélées ces prochains mois. Aux quelques égarés qui liront ceci, je dis donc… à l’année prochaine, peut-être, pour un autre bilan ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s