Nouveau financement participatif chez Nestiveqnen

Les éditions Nestiveqnen fêtent leurs 25 ans d’existence ; à cette occasion, une campagne de financement participatif a été lancée la semaine dernière sur Ulule. Celle-ci, intitulée « Faites le plein de Fantasy ! », remet à l’honneur certains auteurs découverts par la maison d’édition au cours de ces vingt-cinq années d’activité : Catherine Dufour, Philippe Monot, Didier Quesne… et moi-même.

bandeau4.Ll1XmxPCPZcs

Mon uchronie « Mort et vie du sergent Trazom » devrait donc paraître en 2020, et j’en suis ravi ! En fonction de la réussite du financement participatif, il devrait y avoir quelques bonus tels que l’ajout d’une nouvelle, toujours sur Mozart, et la conception d’un marque-page reprenant l’illustration de couverture du roman… laquelle est en cours de réalisation. Elle sera l’œuvre d’un artiste de grand talent qui a déjà illustré une autre de mes publications. J’espère pouvoir en dire (et en montrer) davantage très bientôt.

Le concept de cette campagne de financement participatif étant de proposer, pour chaque auteur, à la fois une nouveauté et un ouvrage plus ancien, il s’agit dans mon cas de ma première parution chez Nestiveqnen : Medieval Superheroes, publié en 2012.

Nestiveqnen profite également de cet anniversaire pour poster sur sa page Facebook des anecdotes revenant sur les grandes étapes de ces vingt-cinq années d’édition. À suivre !

Soirée de l’Imaginaire en vidéo

Le mois dernier, j’ai eu l’honneur d’être invité à la Soirée de l’Imaginaire organisée par la librairie Decitre de Grenoble, en compagnie de Jean-Laurent Del Socorro et Thibaud Latil-Nicolas. J’en profite pour saluer les libraires Mathieu et Myriam, qui ont présidé à l’organisation de l’événement et mené les entretiens avec les auteurs. Ce fut une très bonne expérience, que je réitérerai volontiers… Peut-être à l’occasion de la sortie de mon prochain roman, dont je serai amené à reparler au cours des prochains mois !

Cette soirée avait été filmée, et ActuSF a récemment publié sur son site les vidéos des entretiens. Il semble qu’il y ait eu un petit problème technique, si bien qu’il manque les premières et les dernières minutes, d’où un début et une fin abrupte… mais l’essentiel y est. Les vidéos sont aussi disponibles sur Youtube, où l’on peut trouver respectivement les première, deuxième, troisième et quatrième parties.

Et pour ceux qui préféreraient lire un résumé des propos tenus par les auteurs invités, la blogueuse Aelinel présente ce soir-là (et que j’ai eu grand plaisir à rencontrer à cette occasion) en a publié une retranscription.

Decitre.jpg

 

Voyages à Grenoble et à Perpétuel-Automne

Le mois d’octobre étant depuis quelque temps le « Mois de l’Imaginaire », j’ai été invité par la librairie Decitre pour participer à l’un des événements organisés à cette occasion. Je serai donc présent à Grenoble ce jeudi, en compagnie de deux autres auteurs dont les noms ne sont pas inconnus des lecteurs d’Imaginaire…

Decitre_Octobre_2019.jpg

Sans transition : « Chevaliers Errants », publié par Mots & Légendes et dirigé de main de maître par Jean Bury, est désormais disponible en version papier et en e-book. Quinze textes sont au sommaire de cette anthologie, conclue par « Retour à Perpétuel-Automne » : une nouvelle de fantasy asiatique, qu’on peut rattacher au genre « wuxia », c’est-à-dire l’équivalent chinois des récits de cape et d’épée, avec des arts martiaux et des éléments surnaturels.

CEmaquette3

À noter que Mots & Légendes sera présent la semaine prochaine au Salon Fantastique de Paris, où je compte bien aller faire un petit tour…

Une interview chez ActuSF

La chose est assez rare pour que j’en fasse mention : à l’occasion de la parution de ma nouvelle « Noches Tristes » dans l’anthologie « Dimension Uchronie 2 » chez Rivière Blanche, j’avais répondu à une interview, et celle-ci vient d’être publiée sur le site de référence ActuSF. Bien entendu, l’accent est mis sur mon rapport à l’uchronie : les œuvres qui m’ont le plus marqué, d’éventuels projets personnels liés au genre, ainsi que le processus d’écriture de « Noches Tristes »… Pour lire cette interview, c’est par ici.

og-default

Festival Voyageurs Immobiles à Cherbourg

La deuxième édition du festival Voyageurs Immobiles aura lieu dans un peu plus d’une semaine à Cherbourg, du vendredi 30 août au dimanche 1er septembre. On y trouvera tout ce qui constitue la culture geek : jeux de rôle et de société, cosplay, expo comics, rencontres avec des auteurs de bande dessinée et de littérature SFFF… Le programme est riche, avec de nombreux invités parmi lesquels Denis Bajram, Valérie Mangin, Enrico Marini pour la BD, Laurent Whale, Lionel Davoust, Emmanuel Chastellière pour la SFFF… Pour ma part je représenterai les éditions Nestiveqnen en compagnie de Jean-Claude Renault, auteur de nouvelles et de romans steampunk.

Pour ce qui est de la partie salon du livre, le programme complet est le suivant :

Programme.jpg

Double ration d’uchronie

Avis aux amateurs du genre : le deuxième tome de la série d’anthologies « Dimension uchronie » est récemment paru aux éditions Rivière Blanche. Parmi les vingt nouvelles au sommaire du menu copieux qui nous est proposé par Bertrand Campeis, il se trouve beaucoup de textes revisitant des événements historiques du 20ème siècle… mais aussi quelques uchronies abordant des époques plus anciennes, ainsi mon propre texte : « Noches Tristes », qui imagine les conséquences, funestes pour l’Espagne, de la mort de Hernan Cortés durant la « Noche Triste » de juin 1520

dimuchronie02-2.jpg

Mais les parutions uchroniques ne s’arrêtent pas là en ce qui me concerne : dans le même temps, les éditions Realities Inc. publient, en version papier et en version numérique, l’anthologie Europunk. Depuis le départ, ce projet lancé par Florent Lenhardt et Guillaume Parodi me paraît très intéressant, car il consiste à inciter les auteurs d’Imaginaire à se pencher sur un sujet étonnamment peu présent dans la littérature de science-fiction : l’Europe. Dans « L’Empire de Marbre », j’aborde la question sous l’angle de l’uchronie, en jouant à inverser les rôles : notre continent est politiquement dominé par la Grèce, qui agit vis-à-vis de ses voisins européens comme un seigneur face à ses vassaux, tandis que plusieurs de ces pays vassalisés, et en particulier l’Allemagne, sont plongés dans une terrible crise économique… L’uchronie étant bien sûr, dans ce cas, un moyen d’évoquer notre réalité actuelle.

Couv-Europunk-406x650.jpg

Et maintenant que je me mets à publier de l’uchronie, il reste à espérer qu’un jour, peut-être, un éditeur s’intéressera à « L’Ornithorynque de Bonaparte » et « Mort et vie du sergent Trazom »

Après la Mort, on se souvient du Futur

Le site des Éditions des Artistes Fous, sur lequel on peut désormais commander la version papier ou télécharger gratuitement la version numérique de leur dernière anthologie de nouvelles, annonce que celle-ci est parue le 15 novembre 1824 : autant dire hier, ou demain, on ne sait plus vraiment, puisqu’il y est justement question de paradoxes temporels et autres modifications de l’espace-temps. Après la Mort, voilà un autre sujet sur lequel on peut raconter pas mal de choses intéressantes !

Au sommaire de « Souvenirs de Futur », on trouvera seize nouvelles, dont « Que jeunesse se passe » récemment parue dans « Et tu la nommeras Kiev ». Il ne s’agit pas à proprement parler d’une réédition de ce texte, celui-ci ayant été sélectionné par les Artistes Fous avant que mon projet de recueil russe chez Nestiveqnen ne voit le jour… Le temps ne s’est tout simplement pas écoulé au même rythme chez les deux éditeurs !

CVT_Souvenirs-du-Futur_3907

Sans transition : j’ai récemment découvert que les votes pour le premier tour du Prix Rosny sont ouverts, et il se trouve que deux de mes publications de 2018 sont sur la liste des textes éligibles car relevant plus ou moins de la science-fiction : « Des dieux et des machines » et le recueil « Et tu la nommeras Kiev ». Mais il y a sans doute d’autres très bons textes pour lesquels voter !