Hartush, le dernier mâle

hiver_couv_mNouvelle parue dans l’anthologie numérique « Hiver » aux Éditions Secrètes, décembre 2016

Maîtresses de l’immensité des steppes, les femmes n’ont besoin des hommes que pour assurer la fonction de reproducteur. Damla a mis la main sur l’un de ces précieux mâles. Elle compte bien le voir triompher dans l’arène lorsque viendra le temps de désigner le plus fort des hommes, seul digne de perpétuer la race des cavalières de la plaine…

Même si le nom « d’Amazones » n’est jamais mentionné dans ce texte, c’est bien d’elles dont il s’agit ici. Je ne suis pas le premier auteur et ne serai pas le dernier à écrire sur ces légendaires femmes guerrières, aussi effrayantes que fascinantes, ayant créé une société sans hommes ! Ceux qui après avoir lu « Hartush, le dernier mâle » liront mon roman « Nadejda » pourront d’ailleurs y retrouver des éléments similaires : Damla et ses compagnes sont de proches cousines de Zlatygorka, la reine de la Mer Noire…

Tout comme ma précédente parution « Le moine copiste et la Blanche-Face », douze ans se sont écoulés entre la rédaction de « Hartush, le dernier mâle » et sa publication. De même, cette nouvelle a été refusée par deux éditeurs avant d’être acceptée par les Éditions Secrètes dans le cadre d’un appel à textes sur le thème de l’Hiver. Étrangement, les premières versions présentaient un univers aride et chaud, une steppe aux herbes brûlées par un soleil impitoyable ; la saison froide ne s’est invitée que lors de l’ultime remaniement et me semble désormais couler de source, tant l’atmosphère hivernale est parfaitement adaptée aux événements narrés. J’aime quand un appel à textes me donne ainsi l’opportunité non seulement de « recycler » un ancien texte autrement voué à l’oubli, mais aussi et surtout de le retravailler de manière à le rendre plus cohérent et plus abouti.

Avis de lecteurs… Lire la suite